Messe du 15 novembre 2020

Références du jour :

  • Première lecture : Pr 31, 10-13.19-20.30-31
  • Psaume : Ps 127 (128), 1-2, 3, 4-5
  • Deuxième lecture : 1 Th 5, 1-6
  • Évangile : Mt 25, 14-30

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Pensez à la Quête pour notre paroisse

En ce temps de confinement, notre paroisse a besoin d’aide pour son fonctionnement. Vous pouvez contribuer à cette aide via l’application ci dessous ou par chèque ou espèce dans une enveloppe au presbytère de Soisy avec la mention “Quête”.

La quête en ligne

Cette application existe depuis 2016 et nous n’en parlons que maintenant. Nous sommes tous attachés à notre traditionnelle quête mais comme le signale Paul (un des fondateur de cette application) : nous n’avons pas toujours de monnaie et pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer et suivent la messe à la TV, c’est une bonne alternative.

Interview de Paul en 2016 sur KTO

Cette application est accessible sur Apple Store et Play Store. Plus d’information sur Appli La Quête.

Vous pouvez donner à une ou plusieurs églises. Cette option est plutôt utilisée lors des vacances (bon en ce moment on ne bouge pas mais si vous souhaiter aider une église ailleurs). Car les églises peuvent être mises en “favoris” ou juste être utilisée 1 fois.

Il est aussi possible d’y donner votre participation au denier de l’église.

NB : si vous ne trouvez pas votre église, c’est que le diocèse n’a pas souhaité souscrire à l’application. Pour Soisy … ça marche !

Merci d’avance pour votre aide ?

Homélie

Dimanche 15 Novembre 2020 – Homélie

XXXIIIème dimanche du temps ordinaire – Année A

« Seigneur, tu m’as confié cinq talents, voilà, j’en ai gagné cinq autres. »

« Très bien, serviteur bon et fidèle ; entre dans la joie de ton maître. »

Frères et sœurs, l’année liturgique va bientôt s’achever avec la célébration dimanche prochain du 34e dimanche appelé dimanche du Christ Roi de l’univers. Aujourd’hui, les textes de la liturgie nous invitent à faire le bilan du temps écoulé. Avons-nous été de bons et fidèles serviteurs et servantes dans la vigne du Seigneur en mettant nos talents au service de la communauté et au service de nos familles respectives ?

Oui, la parabole des talents que nous venons d’entendre, complète la parabole des dix jeunes filles que nous avions entendu dimanche dernier dont cinq étaient prévoyantes et cinq non prévoyantes, car pour être prêt pour rencontrer le Seigneur il faut faire fructifier ses talents et demeurer vigilant comme les cinq filles prévoyantes. Nous ne devons pas être inactifs comme nous le rappelait tout à l’heure l’Apôtre Paul dans la deuxième lecture. Ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres en faisant fructifier nos talents reçus, en gardant nos lampes allumées, afin de mériter d’être rangés parmi les bons et fidèles serviteurs et servantes, comme les deux personnes à qui Dieu a confié ses talents et comme l’ont été ces cinq filles prévoyantes, et non comme cet homme qui a préféré garder son talent et ces cinq filles non prévoyantes.

Oui, ce maître qui confie les talents à ces trois personnes, c’est Dieu lui-même qui nous confie des talents à faire fructifier, non pour notre propre gloire mais pour le service des autres. Oui, Dieu a confié à chacun de nous des talents et certains ont mis leurs talents au service de la communauté, au service de leurs frères, soit dans la catéchèse, dans l’animation liturgique, dans l’accueil, dans les œuvres de charité, dans l’accompagnement des familles en deuil, dans l’aumônerie, dans l’éveil de la foi etc… . Ce sont tous ces talents que Dieu nous demande de faire fructifier pour le service des autres. « Seigneur tu m’as confié cinq talents j’en ai gagné cinq autres, tu m’en as confié deux, j’en ai gagné deux autres. » disent ces deux personnes qui ont su faire confiance en faisant fructifier leurs talents au lieu de les garder pour eux-mêmes comme celui qui a refusé de faire fructifier son talent. Oui, chacun de nous possède des talents et c’est à chacun de les faire fructifier selon ses charismes pour le bien de tous. Et ces talents sont multiples et personne n’a le droit de dire qu’il ne peut rien apporter aux autres. Ne soyons pas comme ce troisième personnage qui ne fait rien pour faire fructifier son talent pour le service des autres et de la communauté, ne manquons pas de confiance en Dieu, qui généreusement nous confie des talents et qui veut que nous prenions des initiatives pour les faire fructifier pour le service de nos frères et de la communauté.

Faisons preuve d’audace, de courage et de générosité, pour faire fructifier les talents reçus de Dieu gratuitement, car il a confiance en nous, car il sait que nous sommes capables de grandes choses, il suffit seulement d’y croire, que tout est possible pour ceux qui acceptent de lui faire confiance. Voilà comment nous pouvons faire fructifier les talents que Dieu nous a donnés.

Oui, frères et sœurs, toutes nos tâches humaines, toutes nos responsabilités familiales, ecclésiales, professionnelles, politiques, syndicales, sont des talents que Dieu nous confie et nous avons le devoir d’être de bons et fidèles serviteurs et servantes à la manière de ces deux personnes qui ont su faire confiance en Dieu en faisant fructifier leurs talents. Ne demeurons pas inactifs et centrés sur nous-mêmes comme ce troisième homme ou comme ces cinq filles non prévoyantes qui n’ont pas été vigilantes pour accueillir le maître à son arrivée. Fructifions nos différents talents au service de nos frères afin d’être parmi les bons et fidèles serviteurs et servantes et d’entendre un jour le maître nous dire : « Entre dans la joie de ton maître, car tu as été fidèle pour peu de choses. » Que le Seigneur nous accorde cette grâce de pouvoir toujours faire fructifier nos talents pour le service de nos frères à travers les petits actes que nous accomplissons au quotidien de notre vie sans se laisser rebuter par les critiques des autres ou par l’échec de telle ou telle activité, mais être toujours animé par la confiance en Dieu. Alors n’ayons pas peur de faire fructifier nos talents pour pouvoir dire un jour, quand nous serons face à notre Père : « Tu m’avais confié cinq talents, tu m’avais confié la responsabilité d’être père ou mère de famille, d’être prêtre, médecin, infirmier, responsable de communauté ou d’associations, chauffeur de taxi, boulanger etc … . J’ai fait mon devoir avec mes qualités et mes défauts, voilà ce que je t’apporte Seigneur. Quelle joie de nous entendre dire par Dieu : « Bon et fidèle serviteur, servante, entre dans la joie de ton maître. » Qu’il en soit ainsi pour les siècles des siècles.

A M E N

Père Rémi

Prière Universelle

Prière Universelle du 15/11/2020

Refrain : Dans la joie, Seigneur nous te prions

Refrain

Seigneur accompagne notre évêque et nos prêtres dans cette période de crise pour qu’ils sachent être à l’écoute de tes fidèles malgré la distanciation sociale demandée par par notre monde, Seigneur nous te prions.

Seigneur aident les femmes, les enfants et les hommes qui subissent des violences au sein de leur et qui ne peuvent parler ouvertement. Donne leur ta force et ta lumière même s’ils ne croient pas en Toi, Seigneur nous te prions.

Seigneur réconforte toutes ses personnes frappées par la pauvreté, toutes ses personnes en grande précarité et qui ne peuvent être aidées facilement en ce moment, Seigneur nous te prions.

Seigneur guide ta communauté, qu’elle puissent continuer de grandir sans pouvoir se rassembler et puiser sa force en Toi chaque jour, Seigneur nous te prions.