Rameaux – Semaine Sainte – Dimanche de Pâques

Ce dimanche nous entrons dans la Semaine Sainte par l’accueil du Christ Triomphant à Jérusalem. Cette année en raison de l’épidémie de Covid-19, nous vivrons ce temps fort d’une autre façon. Voici ce que la paroisse nous propose pour vivre ce moment.

Jeudi Saint et Vendredi Saint

Pour ces deux jours les cloches de nos églises Saint Germain et Saint Médard sonneront à 15h00 pour que nous puissions nous rappeler ces moments forts de la vie du Christ.

Pour nous aider à vivre ce temps, vous trouverez sur le site de la paroisse de quoi prendre un temps de prière et de méditation.

Voici une proposition pour vivre le Triduum Pascal 2020 chez soit et en communion avec toute le proisse

Vigile Pascale

Pour cette fête de la Lumière vous pourrez trouver sur le site la messe de la Vigile Pascale.

A la nuit tombé vous êtes invité à allumer une bougie à l’extérieur de chez vous, en symbole du feu Pascal nouveau.

Dimanche de Pâques

En ce jour de fête, les cloches de notre église de Soisy-sous-Montmorency sonneront à 10h30 pour que toute la ville soit en fête avec nous.

Comme les dimanches précédents la messe et l’homélie du Père Rémy seront disponibles sur le site.

Bonne entrée dans la Semaine Sainte.
L’équipe du site de la paroisse

La quête en ligne

Cette application existe depuis 2016 et nous n’en parlons que maintenant. Nous sommes tous attachés à notre traditionnelle quête mais comme le signale Paul (un des fondateur de cette application) : nous n’avons pas toujours de monnaie et pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer et suivent la messe à la TV, c’est une bonne alternative.

Interview de Paul en 2016 sur KTO

Cette application est accessible sur Appel Store et Play Store. Plus d’information sur Appli La Quête.

Vous pouvez donner à une ou plusieurs églises. Cette option est plutôt utilisée lors des vacances (bon en ce moment on ne bouge pas mais si vous souhaiter aider une église ailleurs). Car les églises peuvent être mises en “favoris” ou juste être utilisée 1 fois.

Il est aussi possible d’y donner votre participation au denier de l’église.

NB : si vous ne trouvez pas votre église, c’est que le diocèse n’a pas souhaité souscrire à l’application. Pour Soisy … ça marche !

Merci d’avance pour votre aide ?

Message de notre évêque – Coronavirus : des consignes renforcées – 15/03/2020

Aux prêtres, diacres, consacré(e)s et tous les fidèles du diocèse de Pontoise

Hier soir, le Premier Ministre a annoncé des mesures renforcées pour lutter contre le Covid-19.

Les services du Premier Ministre et du Ministre de l’Intérieur confirment que, dès aujourd’hui, dimanche 15 mars, aucune célébration publique ne pourra avoir lieu dans les églises, même si ces églises peuvent rester ouvertes.

A partir de lundi 16 mars, et jusqu’à nouvel ordre, les messes de semaine comme les messes dominicales, les baptêmes et les mariages ne pourront donc être célébrés. Seules les obsèques pourront l’être avec moins de 100 personnes, en veillant à maintenir une juste distance entre les participants (un siège sur deux, un banc sur deux). Les réunions doivent être limitées au strict nécessaire.

Le vicaire général, le Père Thierry Butor, ou moi-même vous tiendrons au courant d’éventuelles modifications de ces mesures. Vous trouverez également sur le site du diocèse (https://www.catholique95.fr/) les informations nécessaires en fonction de l’évolution de la situation.

Je demande à tous de faire preuve de bon sens et de respecter les consignes données. Il nous faut prendre part aux efforts demandés par les autorités de l’Etat afin de freiner la propagation du coronavirus, protéger les personnes les plus fragiles et permettre aux services de santé de faire face à l’augmentation du nombre de personnes malades.

Je vous invite à faire remonter les bonnes initiatives qui seront prises dans les communautés pour maintenir les liens de la foi, de l’espérance et de la charité.

En ces jours, nous devons prendre particulièrement soin les uns des autres en redoublant d’attention envers nos proches, comme je le demandais déjà dans mon message du vendredi 13 mars (https://paroisse-soisy-andilly.net/2020/03/message-de-notre-eveque-13-03-2020/).

Je vous assure, en ce temps d’épreuve, de ma prière et de mon affection.

+ Stanislas LALANNE
Évêque de Pontoise
pour le Val-d’Oise

Prière à la Vierge de Pontoise

Notre Dame de Pontoise, Ô douce Vierge Marie,
Secours des malades et refuge des pécheurs !

Depuis le Moyen Âge,
nous nous tournons vers toi inlassablement.
Toi qui honores de nombreuses grâces et de bénédictions
les pèlerins qui viennent à toi,
Notre Dame de Pontoise, Ô tendre mère,
nous te prions pour le sort de ce monde.
Qu’il s’éloigne du mal
et que chaque homme fasse régner
le Seigneur dans son propre cœur.
Ô mère bienveillante, couvre-nous de ton manteau !

Toi qui nous protèges des assauts des ténèbres de notre temps
pour y faire briller l’espérance,
soutiens les malades et libère-nous de la peur.

Donne-nous la confiance et la paix.
Tiens-nous les uns les autres dans une fraternité universelle.

Notre Dame de Pontoise,
prie pour nous, protège-nous !

Prions en Eglise et le Triduum Pascal

Tout le monde connait le “Prions en Eglise” !

En cette période exceptionnelle, le Prions en Eglise nous propose de prier différemment de d’habitude. En général, il nous accompagne, pendant la messe, dans l’église. Là il nous propose d’autres façons de prier et dont une playlist musicale pour ce temps de la Semaine Sainte.

Toute l’information ici.

Message du ministre de l’intérieur

Voici un petit message de soutient du ministre de l’intérieur à tout les chrétiens.

Chant de Carême – Qui mange ma chair

Et oui, un classique ! Et de Rimaud & Berthier donc pas des moindre !

Certes ce chant n’est pas des plus joyeux par son air mais il exprime bien les dernières paroles du Christ à ses amis !

Alors festoyons à ce dernier repas. C’est à la fois une grande fête car il a les gens qu’Il affectionne autour de Lui et le repas du condamné ! Néanmoins, point de tristesse dans ce jour !

Que Dieu vous garde des jours sombres. Rompez le pains avec vos proches, communiquez de la Joie et de l’Amour du Christ en toute circonstance ! Bon chemin vers Pâques.

URL : https://www.youtube.com/watch?v=R3OWMXaXOGM

Tiphaine

Paroles :

Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui,
Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui.


Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme, vous n'aurez pas la vie en vous.
Si vous ne buvez pas le sang du Fils de l'homme, vous n'aurez pas la vie en vous.

Je suis le pain vivant. Celui qui vient à moi n'aura plus jamais faim.
Celui qui croit en moi, plus jamais n'aura soif.

Ma chair est une vraie nourriture, mon sang est une vraie boisson:
Si vous mangez ma chair, si vous buvez mon sang, au dernier jour je vous ressusciterai.

Le véritable pain du ciel, c'est mon Père qui le donne.
C'est moi qui suis le pain de Dieu, le vrai pain qui donne la vie.

Le pain que je donne, c'est ma chair, ma chair pour la vie du monde.
Tel est le pain qui descend du ciel: celui qui le mange ne meurt pas!

Méditation sur le credo de Nicée-Constantinople – Partie 14

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés

Au moment de mon baptême, Dieu me donne sa vie, la vie de Dieu. C’est la
deuxième naissance dont parlait les premiers chrétiens, la naissance à la vie de Dieu. Il me donne donc sa vie qui est en moi. Et moi, je deviens, son enfant pour toujours. Dieu me laisse libre de partir et de le quitter ; il n’en reste pas moins vrai que je reste son enfant, et que Lui, Dieu ne me rejette jamais. Dans le cas où je le quitte, comme dans la parabole de l’enfant prodigue, il attend mon retour, prêt à me recevoir de nouveau.

Le Christ a donné aux apôtres le pouvoir de remettre les péchés. C’est le sacrement de réconciliation. Ce sacrement de réconciliation nous renvoie à notre baptême. Il vient en suppléance, comme un second baptême, il nous remet dans l’état de grâce qui nous avait été donné au baptême et que nous n’aurions jamais dû perdre. On le voit c’est le baptême qui est premier pour le pardon des péchés. Et, le sacrement de réconciliation nous aide à trouver cette grâce du baptême.

Prière et médiation

Demandons à Dieu qu’il nous aide à vivre en vrais enfants de Dieu, et à être toujours fidèle à notre baptême.

Père Bernard Lecomte – Père Blanc – Ancien Curé d’Andilly

Messe du 9 avril 2020 – Jeudi Saint

Vous trouverez les lectures du jour, l’homélie du Père Rémy et la prière universelle de notre communauté.

Références du jour :

  • Première lecture : Ex 12, 1-8.11-14
  • Psaume : Ps 115 (116b)
  • Deuxième lecture : 1 Co 11, 23-26
  • Évangile : Jn 13, 1-1

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Première lecture

Prescriptions concernant le repas pascal

Ex 12, 1-8.11-14

Psaume

La coupe de bénédiction est communion au sang du Christ.

Ps 115

Deuxième lecture

Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur.

1 Co 11, 23-26

Evangile

Il les aima jusqu’au bout.

Verset : Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur :
« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

Jn 13, 1-15

Homélie du Père Rémy

Jeudi 9 avril 2020 – Jeudi Saint – Sainte Cène – Homélie

Dimanche des Rameaux – Année A

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » « Chaque fois que vous mangerez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort de Seigneur, dans l’espérance de sa venue. »

Frères et sœurs, au début de ce triduum Pascal, nous sommes réunis d’une façon spéciale à cause de ce confinement dans nos maisons, pour vivre tous ensemble la commémoration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce. Comme les Apôtres autour du Christ, nous aussi dans nos maisons dressons la table et vivons ce jour en communion les uns les autres à travers la prière confiante avec celui qui se rend présent en nous le Christ, qui par amour donne sa vie, et par un geste d’une profonde humilité, se met à laver les pieds de ces disciples.

Oui frères et sœurs, au soir du Jeudi Saint, à la veille de sa mort, Jésus réuni autour de lui ses amis comme nous ce soir, non pas dans nos Églises, mais dans nos maisons, en famille, parents et enfants, pour vivre d’une manière spéciale ce grand jour pour nous, le don de l’Eucharistie et le service de nos frères. En ce jour du Jeudi Saint, Jésus révèle à ses Apôtres sa véritable mission qui est celle de se donner tout entier et de servir à travers ces deux gestes : l’institution de l’Eucharistie et du lavement des pieds de ses Apôtres.

Par l’institution de l’Eucharistie, Jésus donne à ses Apôtres une autre présence qui ne sera plus corporelle mais spirituelle. Par son corps livré et son sang versé, il demeure à jamais présent en chacune de nos vies, et à chaque foi que nous mangeons son corps et que nous buvons son sang, nous proclamons sa mort, nous disait l’apôtre Saint Paul.

Par le geste du lavement des pieds, Jésus révèle à ses Apôtres le service qu’ils devront désormais accomplir pour leurs frères. Même si Pierre refuse que Jésus lui lave les pieds, lui qui l’avait reconnu comme le Messie, le Fils du Dieu vivant, il a du mal à imaginer que le Fils de Dieu s’humilie pour lui laver les pieds, mais après l’explication, il se laisse faire. Après ce geste, Jésus donne une explication : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ! Si moi le Seigneur je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous lavez les pieds les uns les autres. »

Qu’est-ce à dire ? Quel est ce service que les Apôtres sont-ils appelés à faire ? Et à nous aujourd’hui ? Les Apôtres ont-ils compris ? Eux qui se chamaillaient pour savoir qui sera le plus grand, le premier d’entre eux ! Par ce geste du lavement des pieds, Jésus va changer la manière d’être serviteur, c’est-à-dire être plus attentif aux plus petits, se donner sans compter, ne plus chercher les honneurs, les premières places dans nos sociétés. Et le temps que nous vivons actuellement par cette maladie, beaucoup d’entre nous vivent déjà ce service du frère par amour : le personnel soignant infirmiers, infirmières, médecins bénévoles de tous les bords qui se donnent jour et nuit pour laver, secourir, soigner les malades en posant les gestes humbles comme le Christ lavant les pieds de ses Apôtres. Oui frères et sœurs, chaque fois que nous avons aidé une personne, partagé sa souffrance, soigné un malade, porter secours, nous accomplissons ce geste de Jésus, celui de laver les pieds de nos frères. Ce médecin, cet infirmier qui, malgré la fatigue, donne un sourire, met du réconfort chez le malade, est ce Jésus qui lave, qui réconforte. Ce sapeur-pompier qui vient au secours des malades est ce Jésus qui porte secours. Cette période de maladie, nous montre chaque jour Jésus au chevet des malades, les réconfortant, leur lavant les pieds. Alors frères et sœurs, ne baissons pas les bras, car le Christ nous a donné l’exemple en lavant les pieds de ses Apôtres et en livrant sa vie pour nous. En ce Jeudi Saint, même si nous ne communions pas au corps du Christ, communions spirituellement en lui et manifestons notre foi en lui à travers l’écoute de sa parole qui nous est donnée en ce jour du Jeudi Saint. Gardons vivante notre foi malgré cette épreuve de la maladie. Oui frères et sœurs, en ce Jeudi Saint, prions pour les ministres de l’Eucharistie, les prêtres qui rendent présent Jésus au milieu de nous en faisant don de leur vie. Prions Dieu de susciter au sein de notre communauté des vocations sacerdotales auprès des jeunes, afin qu’ils répondent généreusement à l’appel de Dieu, de donner leur vie au service de leurs frères, en devenant prêtre à la manière du Christ bon Pasteur. A vous tous, bonne montée vers Pâques où la Lumière du Christ ressuscité nous illuminera et affirmera notre foi en lui. Bonne fête de l’Eucharistie et du service du frère, dans notre vie de tous les jours, en cette période du confinement.

A M E N

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Homélie, Messe | Tagged , | Commentaires fermés sur Jeudi 9 avril 2020 – Jeudi Saint – Sainte Cène – Homélie

Prière universelle

Prière Universelle du 9/04/2020 – Jeudi Saint

Refrain : Nous faisons monter nos prières vers toi, Seigneur, exauce nous

Refrain

Mon Dieu, cette période de confinement n’est pas simple. Aide nos prêtres du monde entier à continuer leur évangélisation auprès de tous. Raffermie leur foi en Toi pour qu’ils renouvellent, chaque jour, leur amour envers Toi.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, ce temps d’isolement ne nous permet pas de faire corps avec Toi lors de l’eucharistie. Chaque paroisse s’organise comme elle peut pour garder du lien et faire communion à sa façon. Accompagne chaque croyant sur ce chemin, difficile en ce moment, qui mène à Toi et à Ta joie. Ne nous abandonne pas sur le bord de la route.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, réconforte toutes ces personnes isolées par l’âge grandissant, la maladie, le handicape pour qu’elles ne perdent pas courage et qu’elles aient foi en Ton Amour.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, le personnel de santé, les éboueurs, les commerçants … et pleins d’autres, se lèvent tous les jours pour nous permettre de survivre malgré ce virus. Ces personnes et leurs familles vivent dans l’angoisse de la contamination. Protège les pour qu’elles aient vers des jours meilleurs.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, malgré le confinement, nous devons rester solidaires et proche les uns des autres. Nous ne pouvons pas célébrer la Cène mais accepte de nous transformer à ton image pour une écoute, un coup de fil, un geste de gentillesse …

Seigneur, exauce nous.

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Messe, Prière, Universelle | Tagged | Commentaires fermés sur Prière Universelle du 9/04/2020 – Jeudi Saint

Prière Universelle du 9/04/2020 – Jeudi Saint

Refrain : Nous faisons monter nos prières vers toi, Seigneur, exauce nous

Refrain

Mon Dieu, cette période de confinement n’est pas simple. Aide nos prêtres du monde entier à continuer leur évangélisation auprès de tous. Raffermie leur foi en Toi pour qu’ils renouvellent, chaque jour, leur amour envers Toi.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, ce temps d’isolement ne nous permet pas de faire corps avec Toi lors de l’eucharistie. Chaque paroisse s’organise comme elle peut pour garder du lien et faire communion à sa façon. Accompagne chaque croyant sur ce chemin, difficile en ce moment, qui mène à Toi et à Ta joie. Ne nous abandonne pas sur le bord de la route.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, réconforte toutes ces personnes isolées par l’âge grandissant, la maladie, le handicape pour qu’elles ne perdent pas courage et qu’elles aient foi en Ton Amour.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, le personnel de santé, les éboueurs, les commerçants … et pleins d’autres, se lèvent tous les jours pour nous permettre de survivre malgré ce virus. Ces personnes et leurs familles vivent dans l’angoisse de la contamination. Protège les pour qu’elles aient vers des jours meilleurs.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, malgré le confinement, nous devons rester solidaires et proche les uns des autres. Nous ne pouvons pas célébrer la Cène mais accepte de nous transformer à ton image pour une écoute, un coup de fil, un geste de gentillesse …

Seigneur, exauce nous.

Jeudi 9 avril 2020 – Jeudi Saint – Sainte Cène – Homélie

Dimanche des Rameaux – Année A

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » « Chaque fois que vous mangerez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort de Seigneur, dans l’espérance de sa venue. »

Frères et sœurs, au début de ce triduum Pascal, nous sommes réunis d’une façon spéciale à cause de ce confinement dans nos maisons, pour vivre tous ensemble la commémoration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce. Comme les Apôtres autour du Christ, nous aussi dans nos maisons dressons la table et vivons ce jour en communion les uns les autres à travers la prière confiante avec celui qui se rend présent en nous le Christ, qui par amour donne sa vie, et par un geste d’une profonde humilité, se met à laver les pieds de ces disciples.

Oui frères et sœurs, au soir du Jeudi Saint, à la veille de sa mort, Jésus réuni autour de lui ses amis comme nous ce soir, non pas dans nos Églises, mais dans nos maisons, en famille, parents et enfants, pour vivre d’une manière spéciale ce grand jour pour nous, le don de l’Eucharistie et le service de nos frères. En ce jour du Jeudi Saint, Jésus révèle à ses Apôtres sa véritable mission qui est celle de se donner tout entier et de servir à travers ces deux gestes : l’institution de l’Eucharistie et du lavement des pieds de ses Apôtres.

Par l’institution de l’Eucharistie, Jésus donne à ses Apôtres une autre présence qui ne sera plus corporelle mais spirituelle. Par son corps livré et son sang versé, il demeure à jamais présent en chacune de nos vies, et à chaque foi que nous mangeons son corps et que nous buvons son sang, nous proclamons sa mort, nous disait l’apôtre Saint Paul.

Par le geste du lavement des pieds, Jésus révèle à ses Apôtres le service qu’ils devront désormais accomplir pour leurs frères. Même si Pierre refuse que Jésus lui lave les pieds, lui qui l’avait reconnu comme le Messie, le Fils du Dieu vivant, il a du mal à imaginer que le Fils de Dieu s’humilie pour lui laver les pieds, mais après l’explication, il se laisse faire. Après ce geste, Jésus donne une explication : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ! Si moi le Seigneur je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous lavez les pieds les uns les autres. »

Qu’est-ce à dire ? Quel est ce service que les Apôtres sont-ils appelés à faire ? Et à nous aujourd’hui ? Les Apôtres ont-ils compris ? Eux qui se chamaillaient pour savoir qui sera le plus grand, le premier d’entre eux ! Par ce geste du lavement des pieds, Jésus va changer la manière d’être serviteur, c’est-à-dire être plus attentif aux plus petits, se donner sans compter, ne plus chercher les honneurs, les premières places dans nos sociétés. Et le temps que nous vivons actuellement par cette maladie, beaucoup d’entre nous vivent déjà ce service du frère par amour : le personnel soignant infirmiers, infirmières, médecins bénévoles de tous les bords qui se donnent jour et nuit pour laver, secourir, soigner les malades en posant les gestes humbles comme le Christ lavant les pieds de ses Apôtres. Oui frères et sœurs, chaque fois que nous avons aidé une personne, partagé sa souffrance, soigné un malade, porter secours, nous accomplissons ce geste de Jésus, celui de laver les pieds de nos frères. Ce médecin, cet infirmier qui, malgré la fatigue, donne un sourire, met du réconfort chez le malade, est ce Jésus qui lave, qui réconforte. Ce sapeur-pompier qui vient au secours des malades est ce Jésus qui porte secours. Cette période de maladie, nous montre chaque jour Jésus au chevet des malades, les réconfortant, leur lavant les pieds. Alors frères et sœurs, ne baissons pas les bras, car le Christ nous a donné l’exemple en lavant les pieds de ses Apôtres et en livrant sa vie pour nous. En ce Jeudi Saint, même si nous ne communions pas au corps du Christ, communions spirituellement en lui et manifestons notre foi en lui à travers l’écoute de sa parole qui nous est donnée en ce jour du Jeudi Saint. Gardons vivante notre foi malgré cette épreuve de la maladie. Oui frères et sœurs, en ce Jeudi Saint, prions pour les ministres de l’Eucharistie, les prêtres qui rendent présent Jésus au milieu de nous en faisant don de leur vie. Prions Dieu de susciter au sein de notre communauté des vocations sacerdotales auprès des jeunes, afin qu’ils répondent généreusement à l’appel de Dieu, de donner leur vie au service de leurs frères, en devenant prêtre à la manière du Christ bon Pasteur. A vous tous, bonne montée vers Pâques où la Lumière du Christ ressuscité nous illuminera et affirmera notre foi en lui. Bonne fête de l’Eucharistie et du service du frère, dans notre vie de tous les jours, en cette période du confinement.

A M E N

1 2 3 18