5 questions : JMJ … je revis !

1.    Fanny, qui es-tu en quelques mots ?

Logo JMJ

J’ai 22 ans, je suis étudiante en Master 1 d’Affaires Publiques à Sciences Po et je viens de la paroisse de Beauchamp.

2.    Avais-tu déjà fait des rassemblements ou voyages en groupe pour ta foi avant ?

En réalité, ce qui m’a donné envie d’aller aux JMJ, ce sont les deux FRAT (frat.org) que j’ai vécus quand j’étais adolescente : Jambville et Lourdes. Ces deux rassemblements de jeunes catholiques m’ont tellement marquée que j’avais envie de revivre une telle expérience et de rencontrer d’autres jeunes qui, comme moi, étaient animés par la foi et la joie du Seigneur. Si Jambville et Lourdes, qui sont respectivement des rassemblements à échelle régionale et nationale ont été des expériences très marquantes, les JMJ qui sont un rassemblement de jeunes catholiques du monde entier, s’annonçaient encore plus puissantes. Et ça s’est effectivement confirmé à Panama.

Vivre des moments spirituels et humains avec d’autres jeunes catholiques dans des rassemblements comme ceux-là, sont réellement des expériences incroyables et très enrichissantes.

3.    As-tu toujours été une pratiquante assidue ?

J’ai un parcours spirituel plutôt « classique » : baptême lorsque j’ai été enfant puis catéchisme, première communion suivie de la profession de foi, puis aumônerie jusqu’à ma confirmation lorsque j’avais 16 ans. Une fois confirmée, faute d’un groupe pour jeunes adultes dans ma paroisse, j’ai arrêté l’aumônerie. Néanmoins, j’ai continué et je continue d’aller à la messe tous les dimanches, dans ma paroisse ou ailleurs.

4.    Qu’as-tu vécu de marquant aux JMJ ?

Les JMJ de Panama étaient mes premières JMJ. Aussi, ma réponse est très simple : TOUT ! Comme je vivais l’évènement pour la première fois, tout était une découverte pour moi. Il y a beaucoup de moments forts aux JMJ : des moments de louange, de prière, d’adoration, de recueillement, de partage, de rencontres, d’écoute, bref c’est extrêmement riche. Et donc personnellement, ces JMJ à Panama ont été marquantes dans leur ensemble.

Toutefois, si je devais garder deux événements qui m’ont particulièrement marquée cela serait d’une part la rencontre avec le Pape François et surtout ses mots, le message d’Espoir et d’Espérance qu’il nous a adressés à nous Jeunesse mondiale au cours de ses différents discours et homélies.  D’autre part, la veillée du samedi soir au « Campo Saint Jean Paul II » a réellement été un moment spirituel fort. Tous les JMJistes rassemblés sur ce terrain vague le cœur tourné vers Jésus pour une adoration eucharistique : c’était magique !

5.    Que vas-tu en faire aujourd’hui ?

Aller aux JMJ a réellement renforcé ma foi. J’ai vraiment le sentiment d’un avant et un après JMJ dans ma vie spirituelle. Aussi, tout l’amour que j’ai reçu à Panama des Panaméens, des JMJistes, et du Seigneur, j’ai envie de le transmettre à mon tour. Concrètement, cela passera par des temps de prières plus réguliers, par le fait de parler des JMJ autour de moi, de témoigner de ce que j’ai vécu.

Et puis, vivre les JMJ m’a donné envie de repartir en pèlerinage. D’ailleurs, je repars très bientôt puisque je vais au pélé de Chartres le week-end des Rameaux les 13 et 14 avril prochains dont le thème est « Entrez dans l’Espérance. » Ce pèlerinage sera ainsi l’occasion de poursuivre le chemin commencé à Panama, de m’investir encore plus dans ma foi et d’approfondir ma relation avec Dieu. 

Propos de Fanny Grimbert recueillis par Tiphaine