Messe du 9 avril 2020 – Jeudi Saint

Vous trouverez les lectures du jour, l’homélie du Père Rémy et la prière universelle de notre communauté.

Références du jour :

  • Première lecture : Ex 12, 1-8.11-14
  • Psaume : Ps 115 (116b)
  • Deuxième lecture : 1 Co 11, 23-26
  • Évangile : Jn 13, 1-1

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Première lecture

Prescriptions concernant le repas pascal

Ex 12, 1-8.11-14

Psaume

La coupe de bénédiction est communion au sang du Christ.

Ps 115

Deuxième lecture

Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur.

1 Co 11, 23-26

Evangile

Il les aima jusqu’au bout.

Verset : Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur :
« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

Jn 13, 1-15

Homélie du Père Rémy

Jeudi 9 avril 2020 – Jeudi Saint – Sainte Cène – Homélie

Dimanche des Rameaux – Année A

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » « Chaque fois que vous mangerez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort de Seigneur, dans l’espérance de sa venue. »

Frères et sœurs, au début de ce triduum Pascal, nous sommes réunis d’une façon spéciale à cause de ce confinement dans nos maisons, pour vivre tous ensemble la commémoration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce. Comme les Apôtres autour du Christ, nous aussi dans nos maisons dressons la table et vivons ce jour en communion les uns les autres à travers la prière confiante avec celui qui se rend présent en nous le Christ, qui par amour donne sa vie, et par un geste d’une profonde humilité, se met à laver les pieds de ces disciples.

Oui frères et sœurs, au soir du Jeudi Saint, à la veille de sa mort, Jésus réuni autour de lui ses amis comme nous ce soir, non pas dans nos Églises, mais dans nos maisons, en famille, parents et enfants, pour vivre d’une manière spéciale ce grand jour pour nous, le don de l’Eucharistie et le service de nos frères. En ce jour du Jeudi Saint, Jésus révèle à ses Apôtres sa véritable mission qui est celle de se donner tout entier et de servir à travers ces deux gestes : l’institution de l’Eucharistie et du lavement des pieds de ses Apôtres.

Par l’institution de l’Eucharistie, Jésus donne à ses Apôtres une autre présence qui ne sera plus corporelle mais spirituelle. Par son corps livré et son sang versé, il demeure à jamais présent en chacune de nos vies, et à chaque foi que nous mangeons son corps et que nous buvons son sang, nous proclamons sa mort, nous disait l’apôtre Saint Paul.

Par le geste du lavement des pieds, Jésus révèle à ses Apôtres le service qu’ils devront désormais accomplir pour leurs frères. Même si Pierre refuse que Jésus lui lave les pieds, lui qui l’avait reconnu comme le Messie, le Fils du Dieu vivant, il a du mal à imaginer que le Fils de Dieu s’humilie pour lui laver les pieds, mais après l’explication, il se laisse faire. Après ce geste, Jésus donne une explication : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ! Si moi le Seigneur je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous lavez les pieds les uns les autres. »

Qu’est-ce à dire ? Quel est ce service que les Apôtres sont-ils appelés à faire ? Et à nous aujourd’hui ? Les Apôtres ont-ils compris ? Eux qui se chamaillaient pour savoir qui sera le plus grand, le premier d’entre eux ! Par ce geste du lavement des pieds, Jésus va changer la manière d’être serviteur, c’est-à-dire être plus attentif aux plus petits, se donner sans compter, ne plus chercher les honneurs, les premières places dans nos sociétés. Et le temps que nous vivons actuellement par cette maladie, beaucoup d’entre nous vivent déjà ce service du frère par amour : le personnel soignant infirmiers, infirmières, médecins bénévoles de tous les bords qui se donnent jour et nuit pour laver, secourir, soigner les malades en posant les gestes humbles comme le Christ lavant les pieds de ses Apôtres. Oui frères et sœurs, chaque fois que nous avons aidé une personne, partagé sa souffrance, soigné un malade, porter secours, nous accomplissons ce geste de Jésus, celui de laver les pieds de nos frères. Ce médecin, cet infirmier qui, malgré la fatigue, donne un sourire, met du réconfort chez le malade, est ce Jésus qui lave, qui réconforte. Ce sapeur-pompier qui vient au secours des malades est ce Jésus qui porte secours. Cette période de maladie, nous montre chaque jour Jésus au chevet des malades, les réconfortant, leur lavant les pieds. Alors frères et sœurs, ne baissons pas les bras, car le Christ nous a donné l’exemple en lavant les pieds de ses Apôtres et en livrant sa vie pour nous. En ce Jeudi Saint, même si nous ne communions pas au corps du Christ, communions spirituellement en lui et manifestons notre foi en lui à travers l’écoute de sa parole qui nous est donnée en ce jour du Jeudi Saint. Gardons vivante notre foi malgré cette épreuve de la maladie. Oui frères et sœurs, en ce Jeudi Saint, prions pour les ministres de l’Eucharistie, les prêtres qui rendent présent Jésus au milieu de nous en faisant don de leur vie. Prions Dieu de susciter au sein de notre communauté des vocations sacerdotales auprès des jeunes, afin qu’ils répondent généreusement à l’appel de Dieu, de donner leur vie au service de leurs frères, en devenant prêtre à la manière du Christ bon Pasteur. A vous tous, bonne montée vers Pâques où la Lumière du Christ ressuscité nous illuminera et affirmera notre foi en lui. Bonne fête de l’Eucharistie et du service du frère, dans notre vie de tous les jours, en cette période du confinement.

A M E N

Prière universelle

Prière Universelle du 9/04/2020 – Jeudi Saint

Refrain : Nous faisons monter nos prières vers toi, Seigneur, exauce nous

Refrain

Mon Dieu, cette période de confinement n’est pas simple. Aide nos prêtres du monde entier à continuer leur évangélisation auprès de tous. Raffermie leur foi en Toi pour qu’ils renouvellent, chaque jour, leur amour envers Toi.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, ce temps d’isolement ne nous permet pas de faire corps avec Toi lors de l’eucharistie. Chaque paroisse s’organise comme elle peut pour garder du lien et faire communion à sa façon. Accompagne chaque croyant sur ce chemin, difficile en ce moment, qui mène à Toi et à Ta joie. Ne nous abandonne pas sur le bord de la route.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, réconforte toutes ces personnes isolées par l’âge grandissant, la maladie, le handicape pour qu’elles ne perdent pas courage et qu’elles aient foi en Ton Amour.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, le personnel de santé, les éboueurs, les commerçants … et pleins d’autres, se lèvent tous les jours pour nous permettre de survivre malgré ce virus. Ces personnes et leurs familles vivent dans l’angoisse de la contamination. Protège les pour qu’elles aient vers des jours meilleurs.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, malgré le confinement, nous devons rester solidaires et proche les uns des autres. Nous ne pouvons pas célébrer la Cène mais accepte de nous transformer à ton image pour une écoute, un coup de fil, un geste de gentillesse …

Seigneur, exauce nous.