Messe du 22 mars 2020 – 4ème dimanche de Carême

Vous trouverez les lectures du jour, l’homélie du Père Rémy et la prière universelle de notre communauté.

Références du jour :

  • Première lecture : 1 Samuel 16, 1b.6-7.10-13a
  • Psaume : Psaume 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6
  • Deuxième lecture : Éphésiens 5, 8-14
  • Évangile : Jean 9, 1.6-9.13-17.34-38

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Première lecture

David reçoit l’onction comme roi d’Israël

Psaume

Le Seigneur est mon berger : rien ne pourrait me manquer

Deuxième lecture

Relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera

Evangile

Verset : Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.
Celui qui me suit aura la lumière de la vie.

Il s’en alla et se lava ; quand il revint, il voyait

Homélie du Père Rémy

Dimanche 22 mars 2020 – 4ème dimanche de carême – Homélie

4éme Dimanche de Carême – Année A

« Vous êtes devenus lumière, vivez comme des fils de lumière. » Je suis venu pour ceux qui ne voient puissent voir et ceux qui voient deviennent aveugles.

Frères et sœurs en ce quatrième dimanche de carême, la liturgie de ce jour nous invite à ouvrir nos yeux à la lumière du Christ et à marcher dans son rayonnement comme des fils de lumière. Pour illustrer ce rayonnement il nous est relaté la guérison de l’aveugle de naissance. En mettant de la boue sur les yeux de l’aveugle et en lui demandant de se rendre à la piscine de Siloé, Jésus nous fait comprendre que l’eau de la piscine de Siloé préfigure la fontaine baptismale de la nouvelle naissance qui nous ouvre à la vie du Christ, lui qui est lumière pour le monde, ainsi aveugle guéri s’ouvre à la lumière du Christ ainsi dira-t’il : je suis venu pour ceux qui ne voient pas puissent voir et ceux qui voient deviennent aveugle.

Oui la guérison de l’aveugle de naissance aurait dû réjouir non seulement celui qui en était le bénéficiaire mais aussi toute sa famille, elle aurait dû unir tous les témoins dans la louange du prophète en qui se manifeste la présence de Dieu, or la famille de l’aveugle se réfugie dans un attentisme prudent (il est assez grand pour s’expliquer). Quant aux pharisiens appelés à constater le miracle tentent vivement d’obtenir de l’aveugle guéri qu’il renie son bienfaiteur. En effet, comment un geste aussi spectaculaire et aussi bénéfique que la guérison d’un aveugle de naissance peut-il être mal accueilli.

Comment un homme pourrait-il accomplir des signes pareils même s’il a été accompli le jour du sabbat. Oui devant l’évidence d’une guérison les pharisiens étaient divisés : les uns disaient, celui-là ne vient pas de Dieu puisqu’il n’observe pas la loi du sabbat ; les autres répliquaient comment pécheur pourrait-il accomplir de tels signes. En effet les juifs s’étaient mis d’accord d’exclure de la synagogue tous ceux qui déclarent que Jésus est le Fils de Dieu le Messie, l’aveugle guéri ne pouvait qu’être un simulateur, les parents de l’aveugle refusent d’en convenir, alors il ne reste plus qu’aux pharisiens que le recours à la violence verbale (rends gloire à Dieu nous savons que cet homme est un pécheur) et comme l’aveugle guéri refuse de céder à leurs menaces, il se fait injurier et se fait jeter dehors. En rencontrant Jésus et à la question posée « Crois-tu au Fils de l’homme ? » la réponse est immédiate « Oui Seigneur je crois », ainsi l’aveugle professe sa foi au Fils de l’homme, tandis que les pharisiens restent dans leur position et refusent de croire, de ce fait ils sont maintenant les aveugles. L’aveugle a cru et sa foi l’a conduit à voir la lumière du Christ, de son aveuglement il devient témoin de la lumière du Christ pour les pharisiens par sa foi au Christ vrai lumière.

Demandons au Seigneur en ce quatrième dimanche de carême d’ouvrir nos yeux aux merveilles de son amour, comme il l’a fait avec l’aveugle de naissance, d’ouvrir nos cœurs parfois fermés à l’appel de nos frères et sœurs surtout dans cette période difficile que nous traversons pour que ça lumière illumine notre marche vers Pâques. Oui comme les yeux de l’aveugle se sont ouverts à la lumière du jour parce qu’il a cru que nos yeux si souvent aveuglés puissent voir et mieux reconnaître les souffrances de nos frères et sœurs afin de faire briller sur eux cette lumière de l’espérance.

Osons affirmer notre foi comme l’aveugle guéri en ces moments d’épreuves pour que cette foi affermisse notre démarche de carême qui nous entraîne sur le chemin de la joie pascale où le ressuscité fera briller sur chacun de nous sa lumière. Prions pour tous les catéchumènes qui se préparent au baptême dans notre diocèse qu’ils soient revêtus de la lumière du Christ à la fontaine baptismal pour naître à la vie nouvelle au Dieu Père Fils et Esprit-Saint.

A M E N

Prière universelle

Prière Universelle du 22/03/2020

Christ, Lumière du monde, en cette période de confinement, ton Église a du mal à annoncer ton message d’amour et de partage. Que tous les prêtres trouvent des solutions afin que ton Église continue de vivre même si nous sommes tous éloignés les uns des autres.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, les dirigeants de notre pays doivent actuellement informer et communiquer avec toute la population. Ils ont souvent des choses difficiles à annoncer et à mettre en place. Aide-les à trouver les mots justes et compréhensibles par tous, afin que leurs messages soient fédérateurs.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, nos frères et soeurs de Zagreb ont été réveillés ce matin par un tremblement de terre. Des morts, des blessés mais surtout la peur ! Pour ces hommes, ces femmes, ces enfants qui, comme nous, vivent le confinement. Donne leur la chaleur de ton amour pour qu’ils restent confiants en des jours meilleurs.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, dans nos rues, vides, il reste des personnes qui n’ont pas un toit pour se mettre à l’abri. En cette période où tout le monde est enfermé chez soi, nous ne devons pas les oublier. Que toutes les actions réalisées pour protéger les populations soient aussi pour eux.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, notre communauté ne peut plus se réunir pour vivre ton Eucharistie. Donne-nous de trouver des actions et de les mettre en œuvre pour garder le lien de partage et de foi entre nous tous.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.