Messe du 9 avril 2020 – Jeudi Saint

Vous trouverez les lectures du jour, l’homélie du Père Rémy et la prière universelle de notre communauté.

Références du jour :

  • Première lecture : Ex 12, 1-8.11-14
  • Psaume : Ps 115 (116b)
  • Deuxième lecture : 1 Co 11, 23-26
  • Évangile : Jn 13, 1-1

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Première lecture

Prescriptions concernant le repas pascal

Ex 12, 1-8.11-14

Psaume

La coupe de bénédiction est communion au sang du Christ.

Ps 115

Deuxième lecture

Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur.

1 Co 11, 23-26

Evangile

Il les aima jusqu’au bout.

Verset : Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur :
« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. »

Jn 13, 1-15

Homélie du Père Rémy

Jeudi 9 avril 2020 – Jeudi Saint – Sainte Cène – Homélie

Dimanche des Rameaux – Année A

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » « Chaque fois que vous mangerez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort de Seigneur, dans l’espérance de sa venue. »

Frères et sœurs, au début de ce triduum Pascal, nous sommes réunis d’une façon spéciale à cause de ce confinement dans nos maisons, pour vivre tous ensemble la commémoration de l’institution de l’Eucharistie et du Sacerdoce. Comme les Apôtres autour du Christ, nous aussi dans nos maisons dressons la table et vivons ce jour en communion les uns les autres à travers la prière confiante avec celui qui se rend présent en nous le Christ, qui par amour donne sa vie, et par un geste d’une profonde humilité, se met à laver les pieds de ces disciples.

Oui frères et sœurs, au soir du Jeudi Saint, à la veille de sa mort, Jésus réuni autour de lui ses amis comme nous ce soir, non pas dans nos Églises, mais dans nos maisons, en famille, parents et enfants, pour vivre d’une manière spéciale ce grand jour pour nous, le don de l’Eucharistie et le service de nos frères. En ce jour du Jeudi Saint, Jésus révèle à ses Apôtres sa véritable mission qui est celle de se donner tout entier et de servir à travers ces deux gestes : l’institution de l’Eucharistie et du lavement des pieds de ses Apôtres.

Par l’institution de l’Eucharistie, Jésus donne à ses Apôtres une autre présence qui ne sera plus corporelle mais spirituelle. Par son corps livré et son sang versé, il demeure à jamais présent en chacune de nos vies, et à chaque foi que nous mangeons son corps et que nous buvons son sang, nous proclamons sa mort, nous disait l’apôtre Saint Paul.

Par le geste du lavement des pieds, Jésus révèle à ses Apôtres le service qu’ils devront désormais accomplir pour leurs frères. Même si Pierre refuse que Jésus lui lave les pieds, lui qui l’avait reconnu comme le Messie, le Fils du Dieu vivant, il a du mal à imaginer que le Fils de Dieu s’humilie pour lui laver les pieds, mais après l’explication, il se laisse faire. Après ce geste, Jésus donne une explication : « Comprenez-vous ce que je viens de faire ! Si moi le Seigneur je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous lavez les pieds les uns les autres. »

Qu’est-ce à dire ? Quel est ce service que les Apôtres sont-ils appelés à faire ? Et à nous aujourd’hui ? Les Apôtres ont-ils compris ? Eux qui se chamaillaient pour savoir qui sera le plus grand, le premier d’entre eux ! Par ce geste du lavement des pieds, Jésus va changer la manière d’être serviteur, c’est-à-dire être plus attentif aux plus petits, se donner sans compter, ne plus chercher les honneurs, les premières places dans nos sociétés. Et le temps que nous vivons actuellement par cette maladie, beaucoup d’entre nous vivent déjà ce service du frère par amour : le personnel soignant infirmiers, infirmières, médecins bénévoles de tous les bords qui se donnent jour et nuit pour laver, secourir, soigner les malades en posant les gestes humbles comme le Christ lavant les pieds de ses Apôtres. Oui frères et sœurs, chaque fois que nous avons aidé une personne, partagé sa souffrance, soigné un malade, porter secours, nous accomplissons ce geste de Jésus, celui de laver les pieds de nos frères. Ce médecin, cet infirmier qui, malgré la fatigue, donne un sourire, met du réconfort chez le malade, est ce Jésus qui lave, qui réconforte. Ce sapeur-pompier qui vient au secours des malades est ce Jésus qui porte secours. Cette période de maladie, nous montre chaque jour Jésus au chevet des malades, les réconfortant, leur lavant les pieds. Alors frères et sœurs, ne baissons pas les bras, car le Christ nous a donné l’exemple en lavant les pieds de ses Apôtres et en livrant sa vie pour nous. En ce Jeudi Saint, même si nous ne communions pas au corps du Christ, communions spirituellement en lui et manifestons notre foi en lui à travers l’écoute de sa parole qui nous est donnée en ce jour du Jeudi Saint. Gardons vivante notre foi malgré cette épreuve de la maladie. Oui frères et sœurs, en ce Jeudi Saint, prions pour les ministres de l’Eucharistie, les prêtres qui rendent présent Jésus au milieu de nous en faisant don de leur vie. Prions Dieu de susciter au sein de notre communauté des vocations sacerdotales auprès des jeunes, afin qu’ils répondent généreusement à l’appel de Dieu, de donner leur vie au service de leurs frères, en devenant prêtre à la manière du Christ bon Pasteur. A vous tous, bonne montée vers Pâques où la Lumière du Christ ressuscité nous illuminera et affirmera notre foi en lui. Bonne fête de l’Eucharistie et du service du frère, dans notre vie de tous les jours, en cette période du confinement.

A M E N

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Homélie, Messe | Tagged , | Commentaires fermés sur Jeudi 9 avril 2020 – Jeudi Saint – Sainte Cène – Homélie

Prière universelle

Prière Universelle du 9/04/2020 – Jeudi Saint

Refrain : Nous faisons monter nos prières vers toi, Seigneur, exauce nous

Refrain

Mon Dieu, cette période de confinement n’est pas simple. Aide nos prêtres du monde entier à continuer leur évangélisation auprès de tous. Raffermie leur foi en Toi pour qu’ils renouvellent, chaque jour, leur amour envers Toi.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, ce temps d’isolement ne nous permet pas de faire corps avec Toi lors de l’eucharistie. Chaque paroisse s’organise comme elle peut pour garder du lien et faire communion à sa façon. Accompagne chaque croyant sur ce chemin, difficile en ce moment, qui mène à Toi et à Ta joie. Ne nous abandonne pas sur le bord de la route.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, réconforte toutes ces personnes isolées par l’âge grandissant, la maladie, le handicape pour qu’elles ne perdent pas courage et qu’elles aient foi en Ton Amour.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, le personnel de santé, les éboueurs, les commerçants … et pleins d’autres, se lèvent tous les jours pour nous permettre de survivre malgré ce virus. Ces personnes et leurs familles vivent dans l’angoisse de la contamination. Protège les pour qu’elles aient vers des jours meilleurs.

Seigneur, exauce nous.

Mon Dieu, malgré le confinement, nous devons rester solidaires et proche les uns des autres. Nous ne pouvons pas célébrer la Cène mais accepte de nous transformer à ton image pour une écoute, un coup de fil, un geste de gentillesse …

Seigneur, exauce nous.

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Messe, Prière, Universelle | Tagged | Commentaires fermés sur Prière Universelle du 9/04/2020 – Jeudi Saint

Messe du 5 avril 2020 – Rameaux

Vous trouverez les lectures du jour, l’homélie du Père Rémy et la prière universelle de notre communauté.

Le Père célébrera la messe à 10h30 en union de prière avec tous les paroissiens qui le souhaitent. L’appel des cloches de l’église de Soisy vous rappellera le début de la messe.

Tenez vos buis à la fenêtre (ou depuis vos jardins) … le Père les bénira depuis le perron du presbytère.

Références du jour :

  • Entrée messianique : Mt 21, 1-11
  • Première lecture : Is 50, 4-7
  • Psaume : Ps 21(22)
  • Deuxième lecture : Ph 2, 6-11
  • Évangile : Mt 27, 11-54

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Entrée messianique

Première lecture

Je n’ai pas caché ma face devant les outrages, je sais que je ne serai pas confondu.

Psaume

Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? 

Deuxième lecture

Il s’est abaissé : c’est pourquoi Dieu l’a exalté.

Evangile

Passion de notre Seigneur

Verset : Pour nous, le Christ est devenu obéissant, jusqu’à la mort, et la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a exalté : il l’a doté du Nom qui est au-dessus de tout nom. .

Lien AELF : ici

Homélie du Père Rémy

Dimanche 5 avril 2020 – Dimanche des Rameaux – Homélie

Dimanche des Rameaux – Année A

« Dans
son obéissance, le Christ est allé jusqu’à la mort, la mort de la croix, c’est
pourquoi Dieu l’a élevé plus haut que tout. »  « Les foules qui
marchaient devant Jésus criaient : Béni soit celui qui vient au nom du
Seigneur. »

Frères et sœurs avec ce
dimanche des Rameaux, nous entrons dans les jours où les souffrances du Christ
sont portés à leur paroxysme extrême. Nous venons de l’entendre dans le récit
de la Passion. Le Christ met en évidence ces paroles :« il n’y a pas
de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » Par son
amour pour les hommes, le Christ donne sa vie sur la croix, et quelle mort !
Une mort infâme réservée aux grands criminels. Il est comme cette agneau de
Dieu conduit à l’abattoir sur la colline du Golgotha. Aujourd’hui, par ce
dimanche des Rameaux, le Christ entre triomphalement à Jérusalem acclamé par
une foule immense : « Hosanna au fils de David, béni soit celui qui
vient. » Cette même foule réclamera sa mort le Vendredi saint en
criant : « Crucifie-le ! » « Il faut qu’un seul homme
meurt pour tout le peuple » ou encore : « que son sang retombe
sur nous et sur nos enfants. » Jésus, aujourd’hui en ce dimanche,
accueille cet hommage qui lui est rendu en montant sur un âne, non pas comme un
roi puissant, mais comme un roi serviteur, comme il le disait : « je
ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir et donner ma vie pour la
multitude. »

Oui, frères et sœurs,
devant ces accusateurs, les uns sont aveuglés par l’orgueil du pouvoir tels
Caïphe et Pilate en livrant l’innocent, les autres, tels les grands prêtres,
envahis par la peur de perdre leur autorité, demandent la mort du Juste : « Crucifie-le !
Nous n’avons d’autre roi que César.

Mais Jésus, devant toutes
ces accusations, ne revendique rien, lui l’égal de Dieu, il s’est abaissé par
amour pour nous. Abandonné de tous, même de ces amis, Pierre et ses compagnons,
il prend résolument le chemin du calvaire, il porte sur ces épaules nos péchés,
et dans ses derniers moments, il nous pardonne : « Père,
pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Oui, frères et sœurs, heureusement, sur la route du calvaire un homme l’aide à porter la croix, Simon de Cyrène, il nous représente tous. Une femme essuie son visage, une certaine Véronique, visage sanguinolent de sueur. Marie et Jean au pied de la croix viennent partager les derniers moments de Jésus.

Oui, frères et sœurs,
comme Pilate, il nous arrive de nous laver les mains pour sauvegarder notre
tranquillité. Comme les apôtres, il nous arrive de baisser les bras, de
démissionner devant les difficultés, devant nos responsabilités, mais aussi il
nous arrive d’agir comme Simon de Cyrène et comme Véronique, en partageant le
fardeau des autres, en venant en aide à ceux qui souffrent, en rendant visite
aux malades, en posant un regard d’amour sur toute personne, et beaucoup le
vivent actuellement en ce temps de maladie, en se mettant au service de leur
frères et sœurs : les médecins, le personnel soignant. Toutes personnes,
ce sont des Simon de Cyrène, des Véronique, qui aident, qui soignent Jésus à
travers ces malades du coronavirus. Regardons Jésus qui monte triomphalement à
Jérusalem pour donner sa vie par amour pour nous, comme ces médecins et le
personnel soignant, qui eux aussi donne leur vie pour sauver des vies. Soyons
unis au Christ et unis aux médecins et personnels soignant comme nous le
faisons tous les soirs dans nos appartements, dans nos villages et campagnes,
surtout en cette semaine qui nous 
prépare à célébrer le triomphe pascal, la mort et la résurrection du
Christ, le cœur de notre foi chrétienne. Comme le disait l’apôtre saint
Paul : « si le Christ n’est pas ressuscité, vaine est notre foi. »

Frères et sœurs, en
entrant dans cette Semaine Sainte, nous sommes invités à témoigner que le
Christ n’est pas entré à Jérusalem pour mourir inutilement, mais par amour pour
nous. Engageons-nous au cours de cette Semaine Sainte à faire triompher cet
amour du Christ dans nos différents milieux de vie, même dans le confinement auquel
nous sommes soumis. Vivons intensément ces trois jours saints : le Jeudi Saint :
fête du sacerdoce en union avec tous les prêtres, le Vendredi Saint où le
Christ se donne par amour pour nous sur la croix, le dimanche de Pâques :
la résurrection du Christ, source et sommet de notre foi. Oui, dans notre
confinement, ne perdons pas l’espérance et que la joie de la célébration du
mystère pascal nous habite en ce moment d’épreuve, en nous soutenant
mutuellement avec foi, amour et charité.

A M E N

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Homélie, Messe | Tagged , | Commentaires fermés sur Dimanche 5 avril 2020 – Dimanche des Rameaux – Homélie

Prière universelle

Prière Universelle du 05/04/2020

J’avais entendu dire que Dieu avait besoin des hommes, mais avait-il vraiment besoin d’un âne ? Et pourtant, j’ai entendu : “Le Seigneur en a besoin !” C’est l’âne qui porta Jésus à l’entrée de Jérusalem qui nous parle. Grâce au Père Guy Gilbert ce sont ses pensées qui introduiront chacune des intentions de notre prière.

Refrain : Nous faisons monter nos prières vers toi, Seigneur, exauce nous

Refrain

Toutes sortes de pensées ont surgi en moi, les mêmes qui viennent à l’esprit des hommes quand ils se sentent repérés par le Seigneur.

Père Guy Gilbert

Seigneur nous te prions pour tous ceux et celles que Tu as choisis pour guider ton peuple : notre Pape François, nos évêques, nos prêtres, plus particulièrement notre père Rémy et nos diacres.  Qu’ils nous aident à te suivre comme tes disciples.

Face à la pandémie du virus, qu’ils témoignent de Ton Amour au cœur de la détresse humaine.

Seigneur, nous T’en prions.

Je pensais : ce n’est pas à moi qu’il s’adresse. Il y a bien d’autres ânes plus grands, plus forts. Il y a même des chevaux : ce serait tout de même mieux pour porter Dieu.

Père Guy Gilbert

Seigneur nous te prions pour ceux et celles qui ont choisi de se mettre au service de tous et plus particulièrement de porter les plus démunis.

Face à cette pandémie, que ton Esprit conduise les hommes politiques à de vrais choix porteurs de vie pour le monde.

Face à cette pandémie, nous prions pour le corps médical en première ligne dans la lutte ; nous prions pour les policiers, les soldats. Nous prions pour que soient respectées les consignes posées par l’État en vue du bien de tous.

Seigneur, nous T’en prions

Je me disais : il va être lourd, trop lourd, ce Dieu pour un petit âne. J’ai déjà bien assez de fardeaux quotidiens. Pourquoi ne me laisse-t-il pas tranquille ?

Père Guy Gilbert

Seigneur aide chacune et chacun des membres de notre communauté de Soisy/Andilly à laisser ses fardeaux quotidiens alourdis par le confinement pour trouver durant cette Semaine Sainte la racine de son espérance.
Face à la pandémie, nous te prions pour les personnes de notre communauté, seules, isolées ainsi que les plus éprouvées, que ta tendresse soit avec elles.

Face à la pandémie, nous te prions pour que chaque paroissienne, chaque paroissien, prenne son temps de prière en silence pour recevoir le courage, la joie dans la foi, à marcher avec ton Fils, le Christ, vers sa Croix.

Seigneur, nous T’en prions

Je me suis laissé emmener. Et lui, le Seigneur des Seigneurs, s’est fait léger, doux, tendre, à ce point qu’à un moment j’ai pu croire que ce n’était plus moi qui portais Dieu, mais lui qui me portait.

Père Guy Gilbert

Seigneur au moment de célébrer la Passion et la mort de ton Fils nous te prions pour que tu portes celles et ceux qui sont décédés depuis le début du confinement et dont nous n’avons pas pu célébrer les obsèques. Porte-les avec douceur et tendresse.

Face à la pandémie, prions pour chaque famille humaine durant ce temps du confinement. Prions pour que Tu aides ses membres à s’écouter, à s’aimer comme Tu les aimes. Porte-les avec ton amour.

Seigneur, nous T’en prions

Seigneur, nous te confions tout particulièrement Aniella et Arielle qui sont sur le chemin pour te rejoindre. Nous te confions aussi tous les membres de leurs familles qui n’ont pu se recueillir pour un dernier adieu.

Seigneur, nous T’en prions

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Messe, Prière, Universelle | Tagged , | Commentaires fermés sur Prière Universelle du 05/04/2020

Bon dimanche à tous

Messe du 29 mars 2020 – 5ème dimanche de Carême – CCFD

Vous trouverez les lectures du jour, l’homélie du Père Rémy et la prière universelle de notre communauté.

Références du jour :

  • Première lecture : Ez 37, 12-14
  • Psaume : Ps 129 (130), 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8
  • Deuxième lecture : Rm 8, 8-11
  • Évangile : Jn 11, 3-7.17.20-27.33b-45

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Message du CCFD de Soisy/Andilly

En 2020, le CCFD Terre Solidaire mandaté par les évêques de France poursuit sa mission de lutte contre la faim dans le monde et pour le développement de l’homme, tout l’homme, et tous les hommes. C’est l’occasion aussi d’interroger nos pratiques en matière de respect des autres et de la création. Dieu se révèle par son œuvre, qu’il nous a confiée, pour que nous la cultivions et la sauvegardions pour notre prochain, notre contemporain mais aussi celui qui viendra après nous. Dans quel monde vivra-t-il ?

Donner à la collecte CCFD T.S., c’est traduire en actes notre solidarité avec les plus pauvres et les victimes des dégâts écologiques.

Donner, c’est affirmer notre volonté de nous unir au pape François quand il appelle à protéger notre maison commune.

Vous pouvez envoyer vos dons à : CCFD-TERRE SOLIDAIRE, Délégation 95, 4, rue Jean Lantier, 75001 Paris

Première lecture

 Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez 

Première lecture

Psaume

Près du Seigneur est l’amour, près de lui abonde le rachat.

Deuxième lecture

L’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus habite en vous 

Deuxième lecture

Evangile

Je suis la résurrection et la vie

Verset : Moi, je suis la résurrection et la vie, dit le Seigneur. Celui qui croit en moi ne mourra jamais.

Evangile

Homélie du Père Rémy

Dimanche 29 mars 2020 – 5ème dimanche de carême – Homélie

5éme Dimanche de Carême – Année A

Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort : Moi je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ! Crois-tu cela ? Oui Seigneur, je crois tu es le Messie, le Fils de Dieu.

Frères et sœurs dans deux semaines, nous célébrons le
triomphe pascal, la résurrection du Christ, la victoire de la vie sur la mort,
et ce cinquième dimanche de carême pourrait être appelé le dimanche de la foi
et de l’espérance, à travers les lectures que nous venons d’entendre.

Dans la première lecture, le prophète Ezéchiel
rappelle au peuple Juif qui désespère que Dieu, par son Esprit redonne la vie
Dieu viendra sortir le peuple de la mort à la vie pour cela il invite le peuple
à l’espérance, à garder la foi en Dieu, à ne jamais se décourager, à tenir
ferme, car Dieu est toujours proche de ceux qui croient en lui : « Je
mettrai en vous mon esprit et vous vivrez. » dit le Seigneur. Foi,
espérance et vie donnée par Dieu.

Saint Paul dans la deuxième lecture, nous conduit à
cette espérance de la vie en plénitude car dit-il : celui qui a ressuscité
Jésus nous donnera la vie et cette vie nous constitue enfant de Dieu, et cette
espérance à la vie nous fait communier à la vie du Christ et cela doit nous
conduire à être des hommes et des femmes nouveaux, à cause de cette vie qui
rayonne en nous.

Dans l’évangile, le passage de Lazare entre mort et
vie va conduire les deux sœurs Marthe et Marie à professer leur foi :
« oui Seigneur je crois tu es le Messie, le Fils de Dieu » dit Marthe.
Oui le miracle de la résurrection de Lazare est un signe pour Jésus qui va
conduire Marthe et Marie à croire en cette espérance à la vie, et par ce
miracle Jésus veut partager sa mort, échanger la vie de Lazare contre la sienne,
ainsi dira-t-il : « il n’y a pas de plus grand amour que de
donner sa vie pour ceux qu’on aime. » En invitant Marthe et Marie à croire,
Jésus manifeste sa puissance en ramenant à la vie Lazare. Jésus ne vient pas
simplement partager le deuil d’une famille amie, mais partager la mort,
échanger la vie de son ami Lazare à la sienne, afin qu’il vive «Celui qui croit
en moi-même s’il meurt il vivra » dit Jésus à Marthe et à Marie ;
elles ont cru à la parole de Jésus et leur frère est revenu à la vie.

Marthe et Marie sont pour nous aujourd’hui, en ce moment où nous traversons une période difficile par cette crise sanitaire de ce virus, des modèles de foi et d’espérance pour ne pas abdiquer, mais garder notre foi en Dieu qui chemine toujours avec nous. Que cette foi de Marthe et Marie nous donne la force d’être plus solidaire avec ceux et celles qui souffrent, ceux et celles qui ont perdu des êtres chers, ceux et celles qui ont des personnes malades, portons-les dans nos prières, partageons leurs peines comme le Christ l’avait fait avec Marthe et Marie. Comme Marthe et Marie, affirmons notre foi et ne la mettons pas en veilleuse à cause de cette maladie. Oui Seigneur nous croyons que tu es la résurrection et la vie, tu es le chemin qui conduit à la vie, et malgré les souffrances que nous traversons actuellement, tu es avec nous, tu nous donnes la force d’avancer, comme Marthe et Marie l’ont fait. Donne-nous d’avancer vers le triomphe pascal où ta lumière de ressuscité brillera sur chacun de nous. Oui frères et sœurs, laissons-nous envahir par celui qui nous donne sa vie par sa mort et sa résurrection, le Christ Jésus, et que le chemin de la foi et de l’espérance éclaire notre marche vers Pâques malgré les difficultés de ce moment, car c’est par notre persévérance que nous obtiendrons la vie, que celui qui est notre chemin, la vérité et la vie, le Christ, soit au milieu de nous aujourd’hui et pour les siècles des siècles.

A M E N

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Homélie, Messe | Tagged , | Commentaires fermés sur Dimanche 29 mars 2020 – 5ème dimanche de carême – Homélie

Prière universelle

Prière Universelle du 29/03/2020

Refrain : Nous faisons monter nos prières vers toi, Seigneur, exauce nous

Refrain

Dieu créateur, sur les 5 continents des femmes et des hommes œuvrent pour la protection de la création, pour sauvegarder la biodiversité, préserver le bien commun et pour éradiquer la faim dans le monde dont les victimes sont les plus pauvres,

Parce que nous appartenons tous au même monde, 
fais grandir en nous la solidarité

Dieu créateur, nous te prions pour les églises protestantes, orthodoxes et catholiques, pour ceux et celles qui marchent à la suite du Christ, qu’ils deviennent messagers pour le respect de la création et sa transmission aux générations futures,

Parce que nous appartenons tous au même monde, 
fais grandir en nous la solidarité

Dieu créateur, nous te prions pour celles et ceux qui portent des responsabilités dans les états, les entreprises, ceux qui ont du pouvoir et de l’influence, aussi limités soient-ils, que les soucis de la planète puisse désormais être au cœur de leur décision,

Parce que nous appartenons tous au même monde, 
fais grandir en nous la solidarité

Dieu créateur, nous te prions pour notre communauté, nous qui essayons de modifier nos habitudes à notre humble niveau, donne nous l’audace d’aller plus loin au nom de l’avenir de notre Terre et de nos frères.

Parce que nous appartenons tous au même monde, 
fais grandir en nous la solidarité

Dieu créateur, nous te confions les défunts de notre paroisse que tu as rappelé à Toi : M.Claude L., Mme. Christiane B. et M.Jean-Pierre M. décédés la semaine passée.

Parce que nous appartenons tous au même monde, 
fais grandir en nous la solidarité

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Messe, Prière, Universelle | Tagged , | Commentaires fermés sur Prière Universelle du 29/03/2020

Messe du 22 mars 2020 – 4ème dimanche de Carême

Vous trouverez les lectures du jour, l’homélie du Père Rémy et la prière universelle de notre communauté.

Références du jour :

  • Première lecture : 1 Samuel 16, 1b.6-7.10-13a
  • Psaume : Psaume 22 (23), 1-2ab, 2c-3, 4, 5, 6
  • Deuxième lecture : Éphésiens 5, 8-14
  • Évangile : Jean 9, 1.6-9.13-17.34-38

Les textes du jour sont sur AELF : ici

Première lecture

David reçoit l’onction comme roi d’Israël

Psaume

Le Seigneur est mon berger : rien ne pourrait me manquer

Deuxième lecture

Relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera

Evangile

Verset : Moi, je suis la lumière du monde, dit le Seigneur.
Celui qui me suit aura la lumière de la vie.

Il s’en alla et se lava ; quand il revint, il voyait

Homélie du Père Rémy

Dimanche 22 mars 2020 – 4ème dimanche de carême – Homélie

4éme Dimanche de Carême – Année A

« Vous êtes devenus lumière, vivez comme des fils de lumière. » Je suis venu pour ceux qui ne voient puissent voir et ceux qui voient deviennent aveugles.

Frères et sœurs en ce quatrième dimanche de carême, la liturgie de ce jour nous invite à ouvrir nos yeux à la lumière du Christ et à marcher dans son rayonnement comme des fils de lumière. Pour illustrer ce rayonnement il nous est relaté la guérison de l’aveugle de naissance. En mettant de la boue sur les yeux de l’aveugle et en lui demandant de se rendre à la piscine de Siloé, Jésus nous fait comprendre que l’eau de la piscine de Siloé préfigure la fontaine baptismale de la nouvelle naissance qui nous ouvre à la vie du Christ, lui qui est lumière pour le monde, ainsi aveugle guéri s’ouvre à la lumière du Christ ainsi dira-t’il : je suis venu pour ceux qui ne voient pas puissent voir et ceux qui voient deviennent aveugle.

Oui la guérison de l’aveugle de naissance aurait dû réjouir non seulement celui qui en était le bénéficiaire mais aussi toute sa famille, elle aurait dû unir tous les témoins dans la louange du prophète en qui se manifeste la présence de Dieu, or la famille de l’aveugle se réfugie dans un attentisme prudent (il est assez grand pour s’expliquer). Quant aux pharisiens appelés à constater le miracle tentent vivement d’obtenir de l’aveugle guéri qu’il renie son bienfaiteur. En effet, comment un geste aussi spectaculaire et aussi bénéfique que la guérison d’un aveugle de naissance peut-il être mal accueilli.

Comment un homme pourrait-il accomplir des signes pareils même s’il a été accompli le jour du sabbat. Oui devant l’évidence d’une guérison les pharisiens étaient divisés : les uns disaient, celui-là ne vient pas de Dieu puisqu’il n’observe pas la loi du sabbat ; les autres répliquaient comment pécheur pourrait-il accomplir de tels signes. En effet les juifs s’étaient mis d’accord d’exclure de la synagogue tous ceux qui déclarent que Jésus est le Fils de Dieu le Messie, l’aveugle guéri ne pouvait qu’être un simulateur, les parents de l’aveugle refusent d’en convenir, alors il ne reste plus qu’aux pharisiens que le recours à la violence verbale (rends gloire à Dieu nous savons que cet homme est un pécheur) et comme l’aveugle guéri refuse de céder à leurs menaces, il se fait injurier et se fait jeter dehors. En rencontrant Jésus et à la question posée « Crois-tu au Fils de l’homme ? » la réponse est immédiate « Oui Seigneur je crois », ainsi l’aveugle professe sa foi au Fils de l’homme, tandis que les pharisiens restent dans leur position et refusent de croire, de ce fait ils sont maintenant les aveugles. L’aveugle a cru et sa foi l’a conduit à voir la lumière du Christ, de son aveuglement il devient témoin de la lumière du Christ pour les pharisiens par sa foi au Christ vrai lumière.

Demandons au Seigneur en ce quatrième dimanche de carême d’ouvrir nos yeux aux merveilles de son amour, comme il l’a fait avec l’aveugle de naissance, d’ouvrir nos cœurs parfois fermés à l’appel de nos frères et sœurs surtout dans cette période difficile que nous traversons pour que ça lumière illumine notre marche vers Pâques. Oui comme les yeux de l’aveugle se sont ouverts à la lumière du jour parce qu’il a cru que nos yeux si souvent aveuglés puissent voir et mieux reconnaître les souffrances de nos frères et sœurs afin de faire briller sur eux cette lumière de l’espérance.

Osons affirmer notre foi comme l’aveugle guéri en ces moments d’épreuves pour que cette foi affermisse notre démarche de carême qui nous entraîne sur le chemin de la joie pascale où le ressuscité fera briller sur chacun de nous sa lumière. Prions pour tous les catéchumènes qui se préparent au baptême dans notre diocèse qu’ils soient revêtus de la lumière du Christ à la fontaine baptismal pour naître à la vie nouvelle au Dieu Père Fils et Esprit-Saint.

A M E N

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Homélie, Messe | Tagged , , | Commentaires fermés sur Dimanche 22 mars 2020 – 4ème dimanche de carême – Homélie

Prière universelle

Prière Universelle du 22/03/2020

Christ, Lumière du monde, en cette période de confinement, ton Église a du mal à annoncer ton message d’amour et de partage. Que tous les prêtres trouvent des solutions afin que ton Église continue de vivre même si nous sommes tous éloignés les uns des autres.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, les dirigeants de notre pays
doivent actuellement informer et communiquer avec toute la population. Ils ont
souvent des choses difficiles à annoncer et à mettre en place. Aide-les à
trouver les mots justes et compréhensibles par tous, afin que leurs messages
soient fédérateurs.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, nos frères et soeurs de Zagreb ont été réveillés ce matin par un tremblement de terre. Des morts, des blessés mais surtout la peur ! Pour ces hommes, ces femmes, ces enfants qui, comme nous, vivent le confinement. Donne leur la chaleur de ton amour pour qu’ils restent confiants en des jours meilleurs.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, dans nos rues, vides, il reste des
personnes qui n’ont pas un toit pour se mettre à l’abri. En cette période où
tout le monde est enfermé chez soi, nous ne devons pas les oublier. Que toutes
les actions réalisées pour protéger les populations soient aussi pour eux.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Christ, Lumière du monde, notre communauté ne peut plus se
réunir pour vivre ton Eucharistie. Donne-nous de trouver des actions et de les
mettre en œuvre pour garder le lien de partage et de foi entre nous tous.

Seigneur, ouvre nos yeux, éclaire notre nuit.

Posted in Année 2019 - 2020, Carême 2020, Messe, Prière, Universelle | Tagged , | Commentaires fermés sur Prière Universelle du 22/03/2020

1 2 3 7